Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions

Publié le par moijedis

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions

Lettre « V » comme dans : « Vivons heureux en attendant la mort ».

 

36-chandelles.jpg

 

v-tele.jpg

 

Verser un pot de vin :

 

Contrairement aux idées reçues, cette expression originaire des relations entre notables et petits producteurs locaux (commerçants, exploitants agricole, artisans...) n'est pas aussi généreuse et malsaine qu'il n'y paraît. Verser un pot de vin signifiait un juste accord, à l'arraché, entre deux parties qui étaient susceptibles de s'enrichir par le biais d'arrangements plus ou moins légaux. Pourquoi ne pas verser un seau de champagne ? Mais parce que l'entente ne justifiait pas d'extravagants signes de satisfaction. Tout s'effectuait dans la douleur et la pénibilité.

Certes, aujourd'hui, le pot de vin a bien évolué. C'est à coups de valises emplies de dollars que les accords se signent et se saignent. La négociation ne se cache plus (au même titre que les chaussettes Kindy).

De plus, le pot de vin ça tâche ! Le billet, quant à lui, se touche avec délicatesse et respect.

 

 

Vivre à la colle (Vivre à l'alcool) :

 

Quelle triste expression que celle-ci... Etre obligé de vivre sous l'emprise de la colle ou de l'alcool pour ressentir subrepticement les effets d'un paradis blanc plus colorant que coloré. Je refuse l'acception qu'il faille vivre à la colle ou à l'alcool pour être heureux. Je suis pour le mariage de combinaisons naturelles et humaines investies de sentiments nobles.

Un sens dérivé à « vivre à la colle » connote de nos jours l'idée qu'un couple s'accommode d'une vie communautaire basée sur une once d'amour, mais bien moins que sur le pragmatisme de la raison matérielle.

 

 

Voir 36 chandelles :

 

Ne nous arrêtons pas sur le nombre... Le chiffre 36 reste très subjectif. Que nous en voyons 2 ou 36, les chandelles symbolisent malheureusement l'immobilité et l'ennui. Avec un peu plus d'optimisme, la chandelle incarne la lumière et l'espoir. Alors, l'expression « voir 36 chandelles » dissimule en elle secrets et significations cachées.

On a voulu associé à la chandelle un caractère d'assommoir ou de révélation... Moijedis donc que la chandelle on lui en doit une fière.

Voir les commentaires

Revivons "La minute nécessaire" IX

Publié le par moijedis

Pierre Desproges


 

La Minute Nécessaire de Monsieur Cyclopède


 

Voyons si la Sainte Vierge est malpolie

 

 

 

J'adore la fin.

Cette vidéo ne date pas de 1983 mais bien de 2012...

Etonnant, non ?

 

moijedis


Voir les commentaires

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions

Publié le par moijedis

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions

Lettre « U » comme dans : « Urbain comme tout ».

 

main-courante-copie-1.jpg

 

U.jpg

 

 

Un climat de méfiance :

 

Dans le domaine météorologique, un climat de méfiance n'inspire que très moyennement. Il est difficile à cerner, laborieux à commenter et délicat à recommander pour les sorties de fin de semaine. Je préfère de loin un climat tempéré à l'abri des caprices et autres mauvaises surprises. Je partage ce point de vue avec mon ami Laurent R. présentateur vedette du service public.

Sur le plan des relations sociales, un climat de méfiance est propice aux petites sournoiseries, discussions insipides de salles de pause où chacun libère son stress à coups de petites phrases assassines qui ne portent pas plus loin que le fond de la tasse à café... Au climat de méfiance, je prescris plutôt un climat de défiance sanguin et courageux.

 

 

Une main courante :

 

Main de type ordinaire composée de cinq doigts que nous appellerons :

  • doigt petit gros

  • doigt pointé

  • doigts à charges (2)

  • doigt mineur à oreilles

La main courante est modérément poilue chez l'homme (ou certaines femmes), elle a la police et non humide et enfin elle se serre sans retenue particulière et lavage recommandé de post poignée.

 

 

Une vache à lait :

 

Soeur de la vache à oeufs, la vache à lait pond du lait. Cette variété de vaches est très répandue dans les exploitations agricoles européennes ainsi que dans celles de nos amis américains.

Pour un lait biologique de qualité, je suggère à Madame la vache de manger 5 kilos d'herbe verte avant chaque ponte.

Voir les commentaires

Citations VI

Publié le par moijedis

rd.png

 

« On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !  »

de Raymond Devos

 

=°-°=

 

« Le flux et le reflux me font “marée”.  »

de Raymond Devos

 

« L'autre jour, au café, je commande un demi. J'en bois la moitié. Il ne m'en restait plus.  »

de Raymond Devos


moijedis : Un talent pareil ça stimule, ça demande beaucoup d'efforts pour prétendre se définir sois-même "amuseur lettré", mais quelle satisfaction dans le challenge !

Voir les commentaires

Nouveau Dictionnaire moijedis des Ex-pressions

Publié le par moijedis

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions

Lettre « T » comme dans : « Tais-toi quand tu parles ».

 

tete_a_claque.jpg

 

t

 

Tête à claques :

 

Cette expression inspirée du milieu politique français revêt plusieurs aspects distincts. Elle caractérise tout d'abord l'ensemble des individus agaçants qui empoisonnent notre existence par une omniprésence dans nos magazines et journaux nationaux, ainsi que sur les ondes de radio et chaines de télévisions dans lesquelles ils sont imposés. Ensuite, et par extension, la tête à claques s'affiche plus communément dans toutes structures professionnelles. Elle s'appelle (la tête à claques) X pour ne pas surexciter davantage le malotru, ou Y pour ne pas frustrer davantage la maudite femelle. Enfin, la tête à claques à l'égo démesuré propulsée par je ne sais quel hasard braille des inepties dans un micro en étant persuadée (toujours la tête à claques) qu'elle incarne le renouveau de la chanson française (elle peut aussi fleurir sur les grands écrans de cinéma...). En définitive, la tête à claques, loin d'être une tête de turc, s'évertue à nous énerver sans jamais se prendre une bonne gifle sur la face.

 

 

Tomber dans les pommes :

 

L'explication est toute simple en fait. Tomber dans les pommes, par opposition à tomber dans les fraises, signifie que l'on est tombé de haut jusqu'à se faire un gros bobo au genou comme si l'on était tombé sur un caillou (sans « x » également). Bien évidemment, du fait de la consistance du fruit, il est bien moins douloureux de tomber dans les fraises. Il y a une logique à tout, non ?

 

 

Trou de mémoire :

 

J'ai oublié... Zut alors ! Je nage dans le vide absolu. Le trou de mémoire incarne donc la suspension momentanée du discours qui résulte d'une défaillance du système de pensée. C'est le trou noir... Mais le trou du souffleur alerte et alerté me viendra à la rescousse. Avec ce trou du fût j'ai probablement trop abusé du trou normand à table à Tarbes...

 


Voir les commentaires

Les brèves de moijedis X

Publié le par moijedis

2012

2012.png

 

Une nouvelle année commence

Celle du débat d'un règne

Cela ne me met pas en transe

Juste des mots qui feignent

 

A ta santé, à tes amours, à ta folie

Vers la troisième ma destinée se prédispose

Elle sera douce dans ses délires épanouis

Que de bonheur de voir la vie en prose

 

moijedis ©

Voir les commentaires