Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 Ailes

Publié le par moijedis

2 Ailes

DICO DÉTOURNE DES NOMS PROPRES

VILLES ET CAPITALES DU MONDE

moijedis - édition 2018 ©

 

Lettre L en capitale

 

La Chailleuse (Dite La Chialeuse) :

 

La Chialeuse habite dans le département du Jura en région Franche-Comté. Sa commune comporte environ six cents « Pleurnicheurs & Pleurnicheuses ». Une photographie annotée vous permettra de situer la chieuse :

Comme vous pouvez le constater, à défaut d'urbanisme à outrance, l'endroit respire. Cet environnement est propice aux promenades à pied, à cheval ou en VTT. Mais la chialeuse se morfond en mélancolie inapaisable. Ne l'invitez pas non plus en ville : le bruit, la pollution, la foule et l'indifférence la terrifient. Nous pourrions nous arrêter à ce simple cas, si ce n'est que tout le village est contaminé par la sinistrose communicative. Pourquoi pensez-vous que La Chailleuse s'est mise à Chialer aux yeux de la Franche région ? Car ça s'est su ! Les voisins constatent et rebaptisent la localité d'à côté. À Saint-Laurent-La-Roche on ne veut pas se moucher pas dans le même mouchoir. Je vous vois une larme, ne vous attristez pas... Moijedis Author n'a pas vocation à faire chialer dans les chaumières.

La Chailleuse

 

Lettre L en personne

 

Jean-Yves Lambert (dit Lafesse) :

 

Jean-Yves Lambert (dit Lafesse) est né le 13 mars 1957 à Pontivy. Déjà ça, c'était une blague ! Non, pas Pontivy mais le bébé. L'enfant se distinguait des autres par une agitation excessive. Après l'adolescence, il quitte sa Bretagne dans l'espoir de découvrir des terres peuplées de farfelus à son image. Insolent mais respectueux et drôle, le jeune homme excelle dans la communication. Fin psychologue, il a le don d'amener les gens là précisément où son instinct le lui demande. De profession, d'abord animateur de radio libre, il est devenu le maitre en matière d'impostures téléphoniques. L'homme est remarquablement intelligent et persuasif, ses interlocuteurs tombent inéluctablement dans ses pièges parfois à la limite du surréalisme. Fort de ce talent unanimement reconnu mais pas encore suffisamment reconnu en personne, le pitre s'essaie aux canulars de rue avec caméra non dissimulée. Là encore, Jean-Yves Lafesse épate la galerie. Le passant ou le commerçant succombe au personnage d'apparence ordinaire, plutôt rassurant voire réconfortant. Il obtient ce qu'il veut de sa « victime », la balade au gré de ses inspirations et des situations. L'artiste prétend n'avoir jamais subi de violences lors de ses tournages. Hélas, Lafesse est devenu publique et célèbre. Plus question de surprendre au téléphone ou dans des lieux communs. Désormais, Monsieur Lafesse monte sur scène pour faire le show. Par ailleurs, Jean-Yves a publié des livres, joué dans des films et réaliser de nombreux spots publicitaires. Pour l’anecdote, je suis allé le voir en spectacle à Paris. Il m'a repéré et j'ai dû monter sur scène, me marier à un garçon puis danser avec mon mari et Lafesse. Pourvu que ça dure !

Jean-Yves Lafesse

 

 

 

Voir les commentaires