Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dico DETOURNE : Lettre B

Publié le par moijedis

DICO DETOURNE DES NOMS PROPRES

VILLES ET CAPITALES DU MONDE

Éditions moijedis ©

 

 

 

Lettre B en capitale

 

Bruxelles (Chou de ) :

 

Légume dont le goût et l'odeur prêtent à discussion et à rire, Bruxelles existe néanmoins en capitale européenne de poids. De petits pois, certes, mais nous n'en ferons pas une jardinière ! Située sur le territoire belge, la ville de Bruxelles respire malgré elle le froid, l'effroi et la grisaille. Mais heureusement, les fameuses blagues belges qui circulent au sein du Parlement ou autre Conseil réchauffent les esprits de nombreuses hautes personnalités internationales. Et puis la frite revient en brasserie autour d'une bonne bière de tradition. En définitive, ne tombons pas dans les choux. Même si Bruxelles échoue sur certains points : réputation, a priori, a posteriori, à part entière... La capitale économique Bruxelles se veut respectée et respectable.

 

chou-de-bruxelles.jpg

 

Lettre B en personne

 

Armand Barbès (Lignes 2 et 4) :

 

Station du métro de Paris, Armand Barbès était aussi et surtout un Monsieur qui disait : « non ! ». Convaincu et convaincant, il était renversant... Tentant d'ailleurs de renverser Louis-Philippe du trône. Mais quand le trône est occupé, difficile d'en déloger l'occupant (wouai...). Tout comme moi, Monsieur Barbès était qualifié de « révolutionnaire romantique ». C'est important de faire la révolution en chantant et arborant une rose à la main. Le gentil terrorisme intellectuel m'importe bien davantage que la bataille à l'épée et au bouclier. Avez-vous déjà vu, ne serait-ce qu'en film, les combats de na na guerre ? Qu'ils étaient ridicules d'armures montés et de haine primaire munis... Emprisonné puis libéré, Armand Barbès s'en alla finir ses jours sous de magnifiques orangers et le doux soleil de Floride. Quel que soit votre parcours de vie, n'oubliez jamais que les lignes 2 et 4 mènent à Barbès.

 

barbes.jpg

 

Commenter cet article