Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau Dictionnaire moijedis des Ex-pressions

Publié le par moijedis

Nouveau Dictionnaire moijedis des Expressions
Lettre « O » comme dans : On passe au « P ».

traintrain
P
Parler français comme une vache espagnole :

Bien que parfaitement intégrée aux élevages bovins français, la vache espagnole a de tout temps prêté à rire en donnant beaucoup de sa personne. Craignant de mal se faire comprendre, donc mal accepter par ses copines de prairies françaises, la spanish usait d'une expression très lente au fort accent hispanique. Elle faisait la joie des passants honnêtes auxquels elle ne rechignait pas à réciter quelques blagues espagnoles, belges et françaises.
C'est vers les années 30 du siècle denier que le Ministère des bovins républicains décida trois jours de formation à l'intégration à l'attention toutes ces vaches frontalières en possession d'une carte de séjour permanente sur le territoire français. Les premiers exploitants agricoles bénéficiant de ces animaux bilingues s'étonnèrent des progrès constatés et s'exclamèrent : « Oh la vache ! ».

Partir à la bourre :

Expression provenant de la campagne dont le sens s'est complètement inversé au fil du temps.
À l'origine, partir à la bourre signifiait précisément : partir tôt le matin pour labourer. En effet, ce travail étant relativement éreintant, la fraîcheur matinale permettait une pratique moins pénible.
De nos jours, quand nous utilisons cette expression, nous indiquons que nous ne sommes plus à l'heure du labourage. Au bourrage de crâne à la rigueur... Enfin bref ! Je suis à la bourre : je dois me bourrer de choses diverses dans un espace-temps minimum avant de m'accomplir ce jour.
Par association d'idées : « Je te bourre la tête mais c'est pour ton bien » - « Qui a bu bourra » - « Roulez bourrés » ...

Perdre l'ouïe (Louis) :

Ne plus souhaiter entendre quoi que ce soit depuis le départ de Louis pour une autre.
Cette expression est générique : elle s'applique aussi bien aux prénoms Gérard, Maurice, Marcel et Jean-Pierre.

Poireauter 107 ans :

Allusion à l'histoire véridique de celui qui a attendu 107 ans sur un quai de gare le départ du train 4222 pour le paradis. Il ne fallait pas trop y compter... Nous vivons une vie de chemins de fer. Il a fini par trouver sa voie en s'adressant directement à Dieu.

Commenter cet article