Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveau dictionnaire moijedis des Expressions

Publié le par moijedis

L E T T R E   " E "

 

Etre la cinquième roue du carrosse :

 

Je ne profite pas de l'actualité récente pour rebondir sur cette expression, mais la cinquième roue du carrosse c'était bien moi au mariage de Kate – Catherine – et William (non, pas mon ami William Leymergie, le Prince...). J'étais en effet la cinquième roue du carrosse qui n'a d'ailleurs jamais existé à l'époque des carrosses. Non, la cinquième roue du carrosse n'a jamais existé ! De toute manière, c'est un détail de l'histoire... À ce propos, c'est à l'arrivée de l'automobile qui possédait une cinquième roue de secours que Monsieur Raymond Carrosse, vert de rage, décida de se retirer du marché des machines de transport de personnes. Fin tragique, Monsieur Carrosse s'en alla se jeter sous les roues d'une automobile de son traitre d'ami et voisin Roger Dacia, après une longue période de dépression et d'alcoolisme au Palermo Rosso.

 

 

Etre plein aux as :

 

Très facile à comprendre, l'origine de cette expression est inscrite dessus, tout comme le reblochon ou roblechon... Je suis comme la petite fille dans la publicité télévisée, j'hésite encore entre les deux orthographes. L'as est effectivement la carte la plus forte dans la majorité des jeux de cartes, en posséder plusieurs dans les mains est un signe de puissance et de chance. Par extension, le billet de banque peut jouer le rôle de l'as. Ainsi, il est toujours préférable de détenir une liasse de billets de mille euros, plutôt qu'un coffre de Smart empli de pièces de 1 centime. Quoi que... Mais si, quand même ! Faites le compte si ça vous chante.

 

 

Etre sur son 31 :

 

J'ai essayé le 13, c'était assez moyen... J'ai poursuivi avec le 92, c'était importable puisque trop saillant. En définitive j'ai opté pour le 31 : confortable, élégant et sans outrage.

 

 

Etre une langue de vipère :

 

Je n'irai pas par quatre chemins, la vipère a rapidement été détrônée par la pute. Ne dit-on pas de celui-ci : Mais quelle langue de pute ce Gérard... Gérard ! Encore lui ? Putain de merde ! Oui, être une langue de pute c'est dispenser des propos malveillants tenus par Nicolas au sujet de Dominique nique . Les ragots, qui ne sont manifestement pas erronés, sont bien souvent distillés par Xavier qui parle plus vite que son ombre, pour le simple plaisir de dégainer le premier.

 

ldp

Monsieur Langue de Pute (Antoine de Caunes)

& l'excellent Philippe Gildas

Commenter cet article