Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas belle ma vie ?

Publié le par moijedis

Pas belle ma vie ?

Lionel Jospin par moijedis d'après Laurent Gerra :

12 lionel
Bonjour Chers Internautes,
J'avoue qu'avec ma femme Sylviane nous ne sommes pas des internautes aguerris, mais c'est volontiers que je m'adresse à vous ce jour par l'intermédiaire de mon ami moijedis, blogueur dans l'absolu. Ne suis pas encore trop chiant là, ça va ? Je disais donc, j'ai répondu à l'invitation de moijedis, mais nous n'évoquerons pas l'action pitoyable du Président de la République puisque je me suis définitivement retiré de la vie politique. Ma femme philosophe féministe et moi nous consacrons désormais à plein temps à la défense des séries françaises sur le service public. J'ai ainsi convenu de vous entretenir aujourd'hui de ma série phare « Pas belle ma vie ? ». En effet, afin de ne pas voir partir nos héros préférés sur des chaines de télévision privées sans déontologie, nous pouvons tous ensemble lancer un cri d'espoir en direction des excellents dialoguistes pour qu'ils persistent à écrire des histoires d'une qualité non encore égalée. Contrairement à ce que j'entends dire autour de moi, je ne suis pas du tout scandalisé que Thomas (le patron du bar-restaurant « Le feu au poil ») se soit mis en ménage avec Ludovic, le patron pédé de l'auto-école du village. En tant qu'ancien premier ministre socialiste, mais nous n'en parlons plus, je suis un homme d'ouverture... D'esprit en particulier. Quant à Stéphane, l'ivrogne pilier de bistro mais au demeurant très serviable, j'étais moi aussi favorable à ce qu'il fréquente Christine, la fille cachée de Ludovic alors qu'il n'était à l'époque pas encore devenu une tapette. Rappelez-vous que Stéphane avait dans la première saison sauvé de la faillite le bar-restaurant suite à une rumeur infondée qui courait dans le bourg. Ma femme et moi étions indignés à l'idée que Thomas coupe sa bière avec de l'urine récupérée aux toilettes publiques de la commune. Ce brave Stéphane, dont l'objectif était de tordre le coup à ce stupide on-dit avait invité tout le village à partager le verre de l'amitié chez « Le feu au poil ». Ils avaient programmé le rendez-vous juste au moment où le livreur allait installer un nouveau fût de bière propre de toute adjonction de produits pour le moins suspects... Excusez-moi, mais je suis passionné. Je m'emporte toujours de la sorte pour de nobles causes. Je n'ai jamais rien connu d'aussi intense et captivant de ma longue vie d'homme politique français de premier ordre. Ce n'est pas au bar de l'Assemblée Nationale, fréquenté par d'incongrus politiciens assoiffés de pouvoir, qu'il m'aurait été permis de m'extasier comme je le suis présentement à chaque début de soirée dans mon canapé-lit à l'Île de Ré devant mon poste de télévision en compagnie de ma Sylviane. Oui Chers Internautes, sauvegardons la création française, notre spécifique et riche culture enviée par le monde entier. Merci moijedis, tu es l'espoir ! Tu es la France !

Commenter cet article