Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait d'Albert Dupontel

Publié le par moijedis

Vous retrouverez au travers du portrait de l'excellent Albert Dupontel une part de moijedis. Je ne prétends pas détenir son immense talent, mais je tiens simplement à vous témoigner que l'homme et l'artiste me touchent énormément et me ressemblent sous certains aspects.
 

albert-dupontel.jpg

Albert Dupontel :

Albert Dupontel, né en 1964 d'un père breton qui transmet l'amour de sa région à son fiston, a grandi à Conflans-Sainte-Honorine. Ses parents sont dentiste et médecin, et comprennent très vite qu'il faut canaliser l'énergie de leur fils dans le sport, afin qu'il ne soit pas constamment renvoyé de l'école. Il faut dire que le premier renvoi d'Albert Dupontel s'est produit à la maternelle quand il n'avait que quatre ans et demi. moijedis n'est que peu étonné de la précocité du jeune et explosif Dupontel à effrayer ses instituteurs et camarades de classe par son énergie hors norme. Hum... Je connais un énergumène de la même espèce.

Il abandonne au bout de quatre ans ses études à la faculté de médecine de Bichat, pour l'école du Théâtre national de Chaillot où il entre en 1986. Durant deux ans, il travaille sous la direction d'Antoine Vitez et joue de petits rôles. Albert Dupontel passe ensuite un moment par l'École d'Ariane Mnouchkine avant de se consacrer à sa passion, la comédie. Canal + lui offre l'occasion de créer en 1990 « les Sales histoires », une série d'histoires brèves qui passe un peu inaperçue. Ses premiers one-man-shows ne font pas recette, jusqu'à son passage dans une émission télévisée à grande audience de Patrick Sébastien. Le public découvre alors celui qui sera considéré comme l'un des meilleurs humoristes français. Son « Sale spectacle » obtient ensuite un grand succès dans de nombreuses salles parisiennes dont L'Olympia en 1991. Pourtant, Albert Dupontel ne veut pas se cantonner à un rôle de show-man et se tourne vers le cinéma. Là encore, moijedis approuve le choix de l'humoriste. Se cantonner à un rôle de show-man trop longtemps risque de réduire la qualité de la création. Dans le temps, le show-man aura toujours tendance à rester dans le créneau qui lui aura valu le succès au risque de se lasser et de lasser le public qui attendra toujours plus. Le one-man (woman)-show engage un artiste pour parfois 5 à 6 ans, si le succès n'est pas au rendez-vous le retour sera d'autant plus périlleux... Tandis que si un film ne fonctionne pas, l'acteur ou le réalisateur passera aussitôt à autre chose. Le public a tendance à reprendre confiance en l'artiste qui l'aura un peu déçu dans un rôle s'il revient très vite avec un événement de qualité très attendu.

Le Bruit des glaçons

de Bertrand Blier - Prochainement

Rôle : Le cancer de Charles

Acteur

Le Vilain

de Albert Dupontel - 2009

Acteur, Réalisateur, Scénariste

Louise-Michel

de Gustave Kervern, Benoît Delépine - 2008

Rôle : le fou

Acteur

Deux jours à tuer

de Jean Becker - 2008

Rôle : Antoine Méliot

Acteur

Paris

de Cédric Klapisch - 2008

Rôle : Jean

Acteur

Chrysalis

de Julien Leclercq - 2007

Rôle : David Hoffmann

Acteur

Changement de propriétaires

de Jean-Hugues Lime - 2007

Acteur

L'Ennemi intime

de Florent Emilio Siri - 2007

Rôle : Dougnac

Acteur

Odette Toulemonde

de Eric-Emmanuel Schmitt - 2007

Rôle : Balthazar Balsan

Acteur

Jacquou Le Croquant

de Laurent Boutonnat - 2007

Rôle : Le père de Jacquou

Acteur

Président

de Lionel Delplanque - 2006

Rôle : Le Président

Acteur

Avida

de Benoît Delépine, Gustave Kervern - 2006

Rôle : Le garde du corps maladroit

Acteur

Enfermés dehors

de Albert Dupontel - 2006

Acteur, Réalisateur, Scénariste

Fauteuils d'orchestre

de Danièle Thompson - 2006

Rôle : Jean-François Lefort

Acteur

Un Long Dimanche De Fiancailles

de Jean-Pierre Jeunet - 2004

Rôle : Célestin Poux

Acteur

Le Convoyeur

de Nicolas Boukhrief - 2004

Rôle : Alexandre Demarre

Acteur

Les Clefs de bagnole

de Laurent Baffie - 2003

Rôle : Un comédien qui refuse de tourner avec Laurent Baffie

Acteur

Monique

de Valérie Guignabodet - 2002

Rôle : Alex

Acteur

Irréversible

de Gaspar Noé - 2002

Rôle : Pierre

Acteur

Petites Misères

de Philippe Boon, Laurent Brandenbourger - 2002

Rôle : Jean V.

Acteur

L'Origine du monde

de Jérôme Enrico - 2001

Rôle : le travesti

Acteur

Les Acteurs

de Bertrand Blier - 2000

Rôle : un officier de police

Acteur

Du bleu jusqu'en Amérique

de Sarah Lévy - 1999

Rôle : Professeur Helpos

Acteur

La Maladie de Sachs

de Michel Deville - 1999

Rôle : Docteur Bruno Sachs

Acteur

Le Créateur

de Albert Dupontel - 1999

Rôle : Darius

Acteur, Réalisateur, Scénariste

Serial Lover

de James Huth - 1998

Rôle : Eric Cellier

Acteur

Bernie

de Albert Dupontel - 1996

Rôle : Bernie Noël

Acteur, Réalisateur, Scénariste, Dialoguiste

Un héros très discret

de Jacques Audiard - 1996

Rôle : Dionnet

Acteur

Je suis ton châtiment

de Guillaume Breaud - 1995

Acteur

Giorgino

de Laurent Boutonnat - 1994

Rôle : L'infirmier infirme

Acteur

Chacun pour toi

de Jean-Michel Ribes - 1994

Rôle : Gus

Acteur

Désiré

de Albert Dupontel - 1993

Acteur, Réalisateur, Scénariste

La Nuit du doute

de Cheikh Djemai - 1989

Acteur

Encore

de Paul Vecchiali - 1988

Rôle : Alain

Acteur

La Bande des quatre

de Jacques Rivette - 1988

Rôle : Un voyou

Acteur 

Selon moijedis, c'est dans le cinéma que Monsieur Albert Dupontel s'est définitivement affirmé. Ses films sont à son image : blessés, blessants, torturés, drôles, émouvants, pathétiques, attachants, déconcertants, perturbés, perturbants, agaçants, tendres, juvéniles... MAIS SURTOUT SINGULIERS ET INDISPENSABLES. Albert Dupontel m'a beaucoup appris sur l'humanité. moijedis te donne la note de : *****

Commenter cet article